Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 02 août 2015

L'hyperbole

L'hyperbole est une figure de style qui consiste en une exagération.
Pas étonnant dès lors qu'elle soit si fréquente dans les textes et visuels publicitaires.


hyperbole,figures de style,rhétorique

Sinutab : "When congestion is bigger than you"

 

Le mot hyperbole vient du grec hyperbolê : hyper, «au-delà», et ballein, «jeter».
Il s'agit d'une opération de substitution produisant un excès.

Beaucoup de mots sont par nature hyperboliques : géant, champion, fantastique, fabuleux, remarquable, …
L'objectif de l'hyperbole est d'insister, d'augmenter excessivement la vérité des choses pour qu’elle produise plus d’impression.
Nous utilisons journellement cette figure de rhétorique dans le langage courant pour interpeller nos auditeurs : "Mon prof de créa est trop génial, mais il m'a donné une tonne de boulot ! J'en bave et en plus je suis mort de fatigue. Si je ne rends pas mon exo, il va me tuer !" ;-)

En tant que procédé de communication, l'hyperbole est concomitante au développement de la "Réclame" : Pour vous ce téléviseur couleur à un prix incroyable ! Avec la lessive Bidule, votre linge plus blanc que blanc !
À l'écrit, cela donne toutes les formules superlatives de type :
Le plus grand, le meilleur, le plus connu, le plus pratique, l'inimitable, l'inégalé, …
"Le plus grand secret de beauté de tous les temps" (Elisabeth Arden).
L’hyperbole fonctionne également par des préfixes augmentatifs : super, hyper, extra, ultra, maxi, archi, méga, giga, ... ou des suffixes augmentatifs comme issime.
Enfin, les adverbes (on en recense pas loin de 2000 !) sont une mine inépuisable pour le rédacteur publicitaire : tellement ceci, incroyablement cela, visiblement moins…, exactement comme…, clairement plus…, superbement bidule, divinement machin, merveilleusement truc, etc.
Mais l'hyperbole peut être carrément plus maligne. La signature de la crème de menthe Get 27 offre un bel exemple : Get 27, c’est l’enfer.

Et l'hyperbole visuelle ?
Elle consiste dans certain cas à illustrer l'hyperbole écrite comme dans la publicité pour la VW Golf Cabriolet qui met en scène une pluie de véritables hallebardes avec pour accroche : Capote multicouches ultra-résistante.
Parfois c'est simplement l'image ou une partie de celle-ci qui est fortement agrandie.
Le principe est de sublimer le produit, de le célébrer, de vanter ses charmes incomparables !
Puisque nous sommes dans le registre de l'excès, l'hyperbole visuelle illustre bien souvent une situation exagérée.
Et, si l'on ajoute une pointe d'humour, c'est encore meilleur !

Jean-Pierre Dubois

 

hyperbole,figures de style, doli allergie

 Doli Allergie, n'ayez plus peur des imprévus !

 

hyperbole,figures de style,rhétorique

Kennel : "Fast-working laxatives"... la preuve par l'image !

 

 

hyperbole,figures de style,rhétorique

Live Poker magazine : "Become the king of bluff"

 

 

hyperbole,figures de style,rhétorique

Tampax : "Conçu pour passer inaperçu"

 

  

hyperbole,figures de style,rhétorique

 Lotto : "What would you do ?" 

 

 

hyperbole,figures de style,rhétorique

 Red Bull 

 

hyperbole,figures de style,rhétorique

Smile : une pointe d'humour noir pour garder un sourire éclatant !

 

 

hyperbole,figures de style,rhétorique

Durex XL

 

 

medium_2pas.jpg

SNCF TGV

 


medium_polo_car.jpg

VW Polo

 

medium_polo_radar.jpg

VW Polo Match

 

medium_leclerc.jpg

E. Leclerc

 

medium_maif.jpg

MAIF

 

medium_samsung.jpg

Samsung

 

medium_hyper_cat.jpg
CAT
 
 
 
medium_Marie_Brizard.jpg

Marie Brizard : "En général, deux glaçons suffisent".



Voir d'autres hyperboles sur #jetudielacom

Voir les autres figures de rhétorique visuelle.