Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Valérian et Laureline - BD | Page d'accueil | Les catégories et les genres en peinture »

lundi, 24 janvier 2022

Vanités

Vanités -  Vanitas vanitatum omnia vanitas


"Vanité des vanités, tout est vanités" (livre de l'Ecclésiaste, Ancien Testament).
Le terme est issu du latin vanitas dérivant de vanus : vide, vain, trompeur, fugace, éphémère. 

Memento mori "souviens-toi que tu vas mourir", expression emblématique du stoïcisme.

"Si le terme "vanité" désigne en premier lieu les natures mortes qui ont prospéré à l'ère baroque, il s'applique de façon plus large à toute représentation de la dépouille humaine - crâne, squelette - ayant pour fonction de rappeler le caractère fondamentalement vain de l'existence, sa fragilité, sa fugacité face à l'irréductible réalité de la mort.
L'image du crâne confronte brutalement le spectateur à son destin, sans détour, sans discussion possible. Tout au plus lui fait-on prononcer, comme dans le Dit des trois morts et des trois vifs, poème du XIVe siècle, quelques paroles laconiques : "Nous fûmes ce que vous êtes, vous serez ce que nous sommes". (Manuel Jover - Connaissance des Arts Hors série N°435)

 

memento mori pompéi

Memento mori - 1e siècle, Pompéi - Voir la galerie L'art de la mosaïque

 

art,vanités,vanité des vanités,tout est vanités,vanitas vanitatum omnia vanitas,memento mori,stoïcisme,souviens-toi que tu vas mourir,skull,skeleton,crâne,squelette,picasso,richter,jana sterbak,philippe de champaigne,david bailly,gysbrechts

Gottfried Kneller - Vieillard en méditation, 17e siècle

 

art,vanités,David Bailly,Gysbrechts,

Philippe de Champaigne - Vanité ou allégorie de la vie humaine, 1646
Voir la galerie Le Clair-obscur

 

art,vanités,vanitas,memento mori,renard de st andré
Renard de St André - 1650

 

art,vanité

David Bailly (1584-1657), autoportrait Vanité aux portraits, 1651

Une inscription sur les vanités (ici le crâne humain, les fleurs, les portraits...) : «vanitas vanitum... et cagnia vanitas», «david bailly fecit N° 1695»).
David Bailly ajoutera à ce jeu de signification le registre supplémentaire du temps dans son autoportrait avec symboles de vanité : à 67 ans il se représente comme le jeune homme qu’il fut autrefois, exhibant le portrait de  l’homme âgé qu’il est devenu. La leçon de morale est poussée à son comble quand les peintres mettent en scène la vanité de la peinture dans leurs propres toiles.
«Quelle vanité que la peinture qui attire l’admiration pour la ressemblance des choses dont on n’admire point les  originaux!» in Pensées de Pascal (1623 - 1662) (Karine Lanini)

 

art,vanité

Franciscus Gysbrechts - Vanité, deuxième moitié du XVIIe siècle

 

art,vanités,vanitas,memento mori,raoul hynckes

Raoul Hynckes - De sleutels van de anachoreet - 1942-1943 .

 

art,vanités,philippe de champaigne,david bailly,gysbrechts

Picasso - Vanité, 1er mars 1946 

 

art,vanités,picasso,philippe de champaigne,david bailly,gysbrechts

Gerhard Richter - Skull with candle, 1983 (painting) 

 

art,vanités,vanité des vanités,tout est vanités,vanitas vanitatum omnia vanitas,memento mori,stoïcisme,souviens-toi que tu vas mourir,skull,skeleton,crâne,squelette,picasso,richter,philippe de champaigne,david bailly,gysbrechts

Jana Sterbak - Vanitas : robe de chair pour albinos anorexique - 1987

 

Voir la galerie Skulls et Têtes de morts

Voir la galerie l'Art des squelettes

 

Les commentaires sont fermés.