Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Esquisses et Crayonnés BD | Page d'accueil | Quiz fonctions de Jakobson »

dimanche, 15 avril 2012

Sémiologie Royale

Sémiologie Royale (2006)
 

sémiologie,ségolène royal,françois hollande,rtl


À notre gauche Ségolène, de plus en plus Royale…
À notre droite, un cran en dessous, Monsieur Loyal, coûte que coûte !


Cette image d'actualité (2006), détournée au profit d'une campagne d'affichage pour la célèbre station de radio d'un grand-duché d'Europe, est un régal pour le sémiologue - apprenti ou expérimenté.

Madame, le sourire radieux, le regard franc et conquérant, les poings serrés détachés du corps, est prête à se battre.
Monsieur, le sourire crispé, l'air nigaud, les mains dans les poches fait le dos rond.
Madame, affiche une allure élancée, bien droite dans ses bottes, quasi hiératique.
Monsieur offre une silhouette rondouillarde, tout en sinuosités dociles dans une pose digne d'un tableau baroque.
Hasard ou volonté de la mise en page, le logo de l'annonceur forme un immense cache-sexe.
C'est qu'en ce moment, chez les socialistes et ailleurs, les femmes ont les sondages en poupes. Il est donc préférable de cacher ce sexe dit «fort», qui politiquement n'est pas au meilleur de sa forme. La preuve, c'est que Madame domine Monsieur d'une demi-tête que l'on imagine bien pleine.

Dans son ouvrage Mythologies, Roland Barthes, consacre un court chapitre à la photogénie électorale. Il y précise que «…la photographie électorale suppose une complicité : la photo est miroir, elle donne à lire du familier, du connu, elle propose à l'électeur sa propre effigie (…) l'électeur se trouve à la fois exprimé et héroïsé, il est invité à s'élire soi-même, à charger le mandat qu'il va donner d'un véritable transfert physique : il fait délégation de sa "race".»

Certes nous ne somme pas encore en campagne… quoique !
Cette image est un moment, figé par le photojournaliste, et non la mise en scène (mise en sens) d'un portrait officiel de candidate.
Mais déjà le miroir est à l'œuvre.

Jean-Pierre Dubois


Publié dans Pubs au scalpel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | Pin it! | | Dubois Jean-Pierre |

Les commentaires sont fermés.