Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les Nabis | Page d'accueil | Allégories artistiques »

vendredi, 25 février 2022

Académisme

Académisme - Peintres pompiers
 
"Le terme d'académisme désigne généralement un style particulièrement fidèle aux enseignements dispensés dans les académies des Beaux-Arts qui fleurissent dans toute l'Europe entre le XVIe et le XIXe siècle. Celles-ci se réclament de l'art classique, considéré comme exemple de perfection insurpassable et, pour cette raison, indispensable à imiter.
 
Les académies incitent à étudier non seulement les Anciens, mais aussi les grands maîtres du passé qui se sont le plus inspirés des valeurs de l'art classique, comme Raphaël, Guido Reni ou Poussin. Le style académique vise à représenter la beauté idéalisée, pure et parfaite.
Techniquement, il se fonde sur le dessin soigné, sur l'équilibre des formes, sur le choix de sujets érudits et édifiants tirés de la mythologie ou de l'histoire, sur l'usage des couleurs et des nuances en vue d'un rendu qui soit le plus proche possible de la réalité optique. L'académisme impose une peinture "finie", "léchée" achevée jusque dans le moindre détail...
 
... Les peintres académiques exécutent des œuvres qui ne s'opposent pas aux enseignements du classicisme et qui ne heurtent pas la sensibilité commune, celle du public bourgeois instruit, bien élevé et conventionnel.
Le terme a pris dès les années 1830 une connotation péjorative, synonyme de conservatisme, de manque d'imagination ou de génie, conformément à la conception romantique selon laquelle l'art ne peut s'enseigner.
 
La peinture académique observait une certaine hiérarchie : elle se consacrait d'abord aux sujets tirés de l'histoire, de la mythologie ou de la grande littérature, puis aux portraits et aux paysages. Au fil du temps, les académies acceptèrent des genres jusqu'alors tenus pour inférieurs, comme la nature morte et la scène de genre."
 
 
 

académisme,peintres pompiers,jean léon gérome
Jean Léon Gérôme - Jeunes Grecs faisant combattre des coqs - 1846

 

académisme,peintres pompiers,jean léon gérome

Jean Léon Gérôme - Diogènes - 1860

 

Cabanel

Alexandre Cabanel - La Naissance de Vénus - 1863.

 

académisme,peintres pompiers,bouguereau,

Bouguereau - Vénus - 1879.

Voir la galerie Aphrodite alias Vénus

 

académisme,peintres pompiers,bouguereau,
Bouguereau - Premier deuil - 1888.

Moment où Adam et Ève trouvent le corps de leur fils Abel, tué par son frère Caïn.

 

Bouguereau - La Vierge au Lys

Bouguereau - La Vierge aux lys - 1899.

 

académisme,peintres pompiers

Bouguereau - Les nymphes et le satyre - 1873

 

académisme,peintres pompiers,bouguereau,

Bouguereau - L'étoile perdue - 1884

 

académisme,peintres pompiers

 Jean Léon Gérôme - Pygmalion et Galatée - vers 1890

 

académisme,peintres pompiers,bouguereau,
Bouguereau - Pietà - 1876  Voir d'autres pietàs

 

académisme,peintres pompierslionel royer

Lionel Royer - Vercingétorix jette ses armes aux pieds de César - 1899
Voir la galerie l'Art au service de l'Histoire

 

Voir les œuvres clés de l'histoire de l'art

 

Publié dans Arts, Mots clés illustrés | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : académisme, peintres pompiers, alexandre cabanel, bouguereau, jean léon gérome, lionel royer |  Facebook | | | | Pin it! | | Dubois Jean-Pierre |

Écrire un commentaire