Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La lettrine dans l'histoire | Page d'accueil | Etymologie : esperluète »

mercredi, 29 janvier 2014

Surréalisme

Surréalisme
 
Comme la psychanalyse, l’art surréaliste s’intéresse à la dimension du rêve, des archétypes et des sentiments refoulés.
 
Le terme “surréalisme” est inventé par Guillaume Apollinaire. André Breton le définit dans le premier Manifeste du Surréalisme (1924) comme : “un automatisme psychique pur, par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d’associations négligées jusqu’à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée. Il tend à ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie.” 
 

Ernst

Max Ernst - œdipus Rex - 1922

 

Ernst

Max Ernst - La tentation de St Antoine - 1945

 
 

Dali

Salvador Dali - La persistance de la mémoire
(les montres molles) - 1931. Galerie Dali

 

Magritte

René Magritte - La Clairvoyance - 1936.

 

magritte

René Magritte - La Durée poignardée - 1939.

 

Delvaux

Paul Delvaux - La Conversation - 1944.

 

Delvaux

Paul Delvaux - Skeletons in the office - 1944.

 

Masson

André Masson - Dans la Tour du sommeil - 1938.

 

Miro

Joan Miro - La Course de taureaux - 1945.

 

art,surréalisme

Picasso - La Baignade - 1937.

 

L'objet surréaliste
Venu des premiers objets dada et des ready-mades de Marcel Duchamp, l’objet surréaliste se décline de plusieurs façons, mais toujours selon une logique anti utilitaire : objets trouvés, prélevés, objets photographiés, poétiques ou transformés, etc. Fidèle au principe de leur esthétique, illustrée par la phrase de Lautréamont : “Beau comme la rencontre fortuite d’un parapluie et d’une machine à coudre sur une table de dissection”. Photographe et peintre, Man Ray fut aussi l’un des surréalistes les plus actifs dans l’invention et la création d’objets.

 

Oppenheim

Oppenhein Meret - Le déjeuner en fourrure - 1936.

 

man ray

Man Ray - Pain peint - 1958.

 

Brauner

Brauner - Loup-table - 1939.

 

Voir la galerie les collages de Prévert

Voir la galerie Dali



Jean-Pierre Dubois

 

Publié dans Art du XXe siècle | Lien permanent | Tags : art, surréalisme, ernst, dali, magritte, delvaux, masson, miro, picasso, man ray, brauner |  Facebook | | | | Pin it! | | Dubois Jean-Pierre |