Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Exercice Arts Visuels N°5 | Page d'accueil | Exercice Arts Visuels N°8 : Composition »

vendredi, 09 avril 2010

Exercice Arts Visuels N°7 : Analyse d'une œuvre

Procédez à l'analyse des éléments plastiques du tableau de Matisse ci-dessous.
De quel mouvement pictural est-il typique ?

medium_matisse-desserterouge_1908_.2.jpg

Henri Matisse (1869-1954)
La Desserte : harmonie en rouge (1908).


Voir les éléments de réponse






































Les éléments de réponse

Ce tableau est typique du mouvement fauviste.
Il est figuratif mais d'une représentation stylisée.

Matisse simplifie les moyens d'expression et abandonne l'effet de profondeur et de volume.
La perspective illusionniste qui a sous tendue l'histoire de la peinture depuis la Renaissance est absente.
Le tableau semble "plat" sans différence entre intérieur et extérieur.
Le paysage dans le cadre de la fenêtre ressemble à un tableau dans le tableau.

Les couleurs sont fortes, pures et lumineuses.
Le choix des couleurs est guidé par la recherche d'une harmonie et non par le souci de représenter le réel.
Le tableau est saturé de rouge ce qui crée une tension.
Matisse a utilisé les couleurs complémentaires : rouge et vert, violet et jaune, bleu et orange.
La confrontation des complémentaires produit un fort contraste et met les éléments en opposition.
L'intérieur est dans des dominantes chaudes (rouge, brun, orange) et l'extérieur dans des dominantes froides (vert et bleu).

La touche vive et rapide traduit les émotions de l'artiste, comme une improvisation.

La coupe de fruits occupe le centre du tableau.
Le bouquet de fleurs, au dessus, ressemble à un feu d'artifices dont jaillit toutes les formes présentes.
Les arabesques de la nappe, du papier peint et de la végétation extérieure dialoguent entre elles.
Matisse met en place un système plastique qui crée une circulation du regard sur toute la surface du tableau, sans pouvoir se fixer.
Ce principe, appelé "vision périphérique" par les spécialistes, est comparable à une pierre tombant dans l'eau et créant des ondes en expansion concentrique qui attirent le regard.


Le fauvisme
Le fauvisme est mouvement pictural français qui s'affirme de 1905 à 1910.
Son appellation est due au journaliste Louis Vauxelles qui qualifie ses représentants de "fauves", en rapport avec la violence des couleurs qu'ils emploient.
Les artistes refusent l'imitation servile de la réalité et privilégient le processus de création et l'expession de leurs sentiments.
Ils réagissent de façon provocatrice contre les sensations visuelles de l'impressionnisme et de la photographie.
Ils simplifient et accentuent les formes, aplatissent l'espace et rendent la couleur autonome.
L'expression du moi est au cœur du travail des fauvistes.
Mais contrairement à l'expressionnisme allemand, le fauvisme est moins sombre et exprime souvent la joie et le bonheur.
Le chef d'œuvre fauviste de Matisse se nomme d'ailleurs Luxe, calme et volupté (1904).
Une autre de ses toiles s'appelle Le bonheur de vivre (1906)
Artistes représentatifs : Raoul Dufy, Maurice de Vlaeminck, Rik Wouters, André Derain.
Le fauvisme a marqué durablement l'art du 20e siècle notamment par la libération de la couleur.

Exercice N°8 (analyse composition : David)



Publié dans Conseils & Exercices AVA | Lien permanent | Tags : pédagogie, art, exercice, matisse |  Facebook | | | | Pin it! | | Dubois Jean-Pierre |