Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le Constructivisme russe | Page d'accueil | Chiens par Helen Uter »

dimanche, 24 novembre 2013

Le Kouros

Le Kouros, statue d'un jeune homme, date de la période grecque archaïque.


Le mot grec kouros signifie "jeune homme" et son pendant féminin koré "jeune fille".
C'est la naissance en Grèce, vers -650, de la grande statuaire inspirée des sculptures égyptiennes.

La pose est figée, dite hiératique : tête droite, jambe en avant, bras collés au corps.
Les kouroï (pluriel de kouros) sont nus, invention grecque car les statues égyptiennes portent des pagnes. Ce sont de jeunes hommes, entre adolescence et début de l'âge adulte illustrant un idéal de la masculinité. À noter leur petit sourire, dit "archaïque" que l'on retrouvera dans la statuaire étrusque.

Les kouroï archaïques évolueront rapidement, gagnant en précision anatomique et en mouvement.
À l'époque classique ils seront remplacés par d'autres représentations idéalisées : les éphèbes, Adonis et Apollons.

 

kouros_thebes.jpg

Kouros de Thèbes

 

 

Cléobis_biton (-615-590).jpg

Les jumeaux Cléobis et Biton - (vers -580)
Marbre - 220 cm

 

 

Kouros_anavyssos(v.-530).jpg

Kouros d'Anavyssos - (vers -530)

 

 

kouros_piree(-520).jpg

kouros_piree2(-520).jpg
Kouros du Pirée - (-520) - Bronze - 192 cm
(Musée d'Athènes)
La plus ancienne statue en bronze de l'art grec.
Sans rompre avec la tradition de la frontalité, la sculpture tend à s'animer.

 

 

Quelques Kouroï modernes

 

 

YSL_kouros.jpg

 

bogner_apollon.jpg

 

body_kouros.jpg

 

YSL_kouros2.jpg

 

cKlein_crave.jpg

 

 

Merci au site couleurparfum.com

 

 



Publié dans Art Antiquité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kouros, kouroï |  Facebook | | | | Pin it! | | Dubois Jean-Pierre |

Les commentaires sont fermés.