Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 01 janvier 2006

Flash attaque !

humour,chronique,flash attaque


Flash attaque !


Avouez qu’elles vous énervent, vous aussi ! Vous avez beau les chasser… elles rappliquent sans arrêt. Pire que des mouches en été sur une belle tartine de confiture.
Vous avez beau mettre la petite flèche dans le petit carré en haut à gauche et leur décocher un méchant clic rageur… y’a pas, faut qu’elles insistent.

ELLES, ce sont les "fenêtres volantes". Vous savez, ces foutues pubs qui vous parasitent les balades sur le Net. Aussi pénibles que les moucherons dans les sous-bois (décidément j’ai la métaphore insectophobe !)
Faut-il être un vicieux de l’HTML et un tordu du Flash pour vous inventer des cochonneries pareilles…
Paraît que ça s’appelle des pop-up. En référence aux gadgets publicitaires, en carton avec pliage sophistiqué et élastique incorporé, qui vous sautent à la figure (ça c’est de l’impact !).
Vous, tranquillement, vous lisez les nouvelles du jour sur votre journal en ligne, en caressant votre souris (je parle du petit boîtier connecté à votre micro-ordinateur, que vous déplacez sur une surface plane afin de désigner un point sur l’écran de visualisation afin d’agir sur lui. Ouf, merci Robert). Vous repérez l’article de votre éditorialiste préféré . Vous cliquez sur : "Tiers-Monde : une famine qui n’en finit pas".
Et crac, irruption de la pop-up !
"Ce magnifique panier garni Spécial Fête avec foie gras et Jurançon à un prix défiant toute concurrence rien que pour vous !".

Non, non vous ne rêvez pas !
Vous lui fermez son caquet à la fenêtre volante et vous la renvoyez à son néant numérique. Vous cliquez pour lire un autre article. Devinez ? En voilà une autre qui vient vous squatter l’écran pour vous vendre des DVD. Elle est bête ou quoi cette pop-up, vous n’avez même pas de lecteur !
Sans parler des sournoises, celles qui s’accumulent derrière la fenêtre de votre navigateur au fil de votre consultation. Vous fermez votre fenêtre principale et oh ! surprise, vous avez vingt-cinq petites fenêtres racoleuses éparpillées sur votre écran… Évidemment ça incite au juron !
Dans la famille "volantes", les soucoupes tant redoutées n’ont pas encore lancé leur offensive.
Par contre les "fenêtres volantes" ont bel et bien envahi le web, avec des rêves de domination planétaire.
Tous aux abris antipublicitaires, les pop-up attaquent !


Jean-Pierre Dubois

 

Publié dans Chroniques | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | | Pin it! | | Dubois Jean-Pierre |